Une rencontre fatidique

Il y a plus de 50 ans, mon grand-père, Paul Haupt (1889-1978), un libraire et éditeur de Berne, qui possédait une maison de campagne dans les environs, aida celui qui, à l'époque était à la fois agriculteur, propriétaire et hôte de cette maison (notre restaurant) à se sortir d'une situation financière difficile. Il n'avait pas seulement un grand coeur (il fut par exemple, le premier éditeur et ami d'Albert Schweitzer), mais était également un bon vivant et un esthète.

Moi, sa plus jeune grande-fille, suis heureuse d'avoir le privilège de continuer à écrire cette histoire sur cette «montagne» qu'il aimait temps, dans cette magnifique région de notre pays, et cela pour la 8ème année déjà. Cette «success story» est possible grâce à vous, qui venez et revenez et parlez autours de vous des bons moments passés dans notre établissement.

Je suis sûre que vous aussi, sentez l'énergie possitive qui émane de ces lieux. Pour mon équipe et moi-même, il n'y a rien de mieux que de voir que vous vous sentez bien chez nous et que vous puissiez profiter de chaque instant.

C'est un plaisir de vous accueillir.

Unterschrift Manuela Haupt, Direktorin Hotel-Restaurant Mont-Vully

Manuela Haupt
Direction


Paul Haupt (unten, ganz rechts) und sein Sohn Max Haupt (oben, ganz rechts) mit Albert Schweitzer (unten, zweiter von links)

In prominenter Gesellschaft: Paul Haupt (unten, ganz rechts) und sein Sohn Max Haupt (oben, ganz rechts) mit Albert Schweitzer (unten, zweiter von links)

1953

Les plantages, le village et le Mont-Vully, 1953

1908

Das Hotel-Restaurant Mont-Vully, 1908

1904

Das Hotel-Restaurant Mont-Vully, 1905

1905

Das Hotel-Restaurant Mont-Vully, 1905

1904

Das Hotel-Restaurant Mont-Vully, 1904